Retour   /mise à jour du 27/08/2008 / Qui suis-je? / Jean - Louis  Filet   /  Copyrignt © Gentet.fr 2007 / contact : courriel
  

GENEALOGIE


EN VENDÉE


MES FAMILLES

Chronique d'un curé de campagne


la lecture des registres paroissiaux de Maillé, permet d'en savoir un peu plus sur la vie de petit village de Vendée grace à son curé. Le dit Joseph Herbert qui prend ses fonction en 1768 et connaitra la guillotine en 1793, classé alors " Brigand de vendée"

Joseph HERBERT, curé de Maillé, en Vendée, diocèse de Poitiers est aux Aubiers en Poitou, fut un de ces pasteurs de la vendée, qui , dans les temps du schisme, y rendirent la foi de leurs paroissiens si glorieusement triomphante des tentatives de ses ennemis. Son troupeau, à qui , par son refus du serment schismatique, il avoit donné un si bel exemple d'attachement à l'Eglise catholique , ne lui auroit pas permis de le quitter , lors de la loi de déportation , s'il n'eut été déjà retenu par ses devoirs envers ses ouailles. Il fut victime de ce zèle pastoral ; les agens de la persécution le saisirent vers l'automne de 1793 , et le livrèrent de suite au tribunal criminel du département de la Charente-Inférieure , siégeant à La Rochelle. Ce tribunal , l'ayant bientôt fait comparoitre devant lui , le condamna , le 5 de septembre suivant au suplice de la guillotine , comme "brigand de la Vendée" ; et le sentence fut exécutée dans les vingt-quatre heures.

Le premier acte qu'il signe est un décés de Marie Movineau de la bernegoue le 13 octobre 1768 dont l'inhnumation a été faite par le curé de Saint Pierre. Cela semble indiqué sa prise de fonction qui est commentée en fin d'année. Le pretre a charge de la paroisse avant lui est Mallecot, or le dernier acte qu'il a signé date du 4 février 1768 et ensuite il s'agit d'un curé faisant fonction pour ce lieu.

Page 68 en fin d année, il se présente : Moi Joseph Herbert ; prêtre, natif de la paroisse de Saint-Mélaine des Aubiers à deux lieues de Chatillon sur Sayvres en bas poitou, ai pris possession de la cure de notre dame de Maillé le 25 Septembre de cette année 1768. un jour de dimanche avant ?, aprés dix-neuf ans et trois mois et demi de vicariat, ayant été ordonné Prêtre le 31 May 1749. L'avais par conséquent 43 ans cinq mois et vingt six jours quand je suis entré dans ma cure, car je suis né le 30 Mars 1725. je suis le premier curé à la nomination de Monseigneur François-Joseph Emmanuel de Criflot d' Yrés, Eveveque de La Rochelle. J'ai succédé à Mr Jacques-François Mallécot décédé le 13 septembre dernier, lequel avait succéeé à Mr Paranteau, celui-çi à Mr Louis Rozet et ce dernier à Mr Giraudin, son parent. Et ce Mr Louis Rozet avait été chanoine de la cathédrale de La Rochelle, et a été quarante six ans et demi environ curé de Maillé.

Cette année a été abbondante en bleds ce qui n'a pas empéché qu'ils n'ayant été chers: le froment a valu jusqu'à vingt trois pistolles le tonneau et la baillarge quarante ?? . L'automne a été fort pluvieuse.
J'écrirais tous les ans à la fin du registre les principaux événements qui seront arrivés dans ce pays-ci.
Signé HERBERT prêtre curé de Maillé , le dernier jour de Décembre 1768


Allez sur les archives de Vendée et voir à MAILLE à la fin de chaque année, la chronique du curé . de l'année 1768 à 1788

Image page 68


Extrait des archives d'état-civil de Vendée, mise à disposition du public sur le net.
Autre site de données généalogique sur :  Geneanet. Autre site Familial : Filet.org